Comment organiser la gestion des risques de taux d’intérêt et de change ?

0
1070

Nous vivons dans une époque où l’environnement dans lequel évoluent les entreprises devient de plus en plus mouvant, de plus en plus incertain. En effet, la mondialisation et ses conséquences inévitables ont inclut la complexification des réglementations et des activités. C’est la raison pour laquelle il est devenu indispensable pour chaque entreprise de se couvrir en utilisant des stratégies de gestion du risque de taux d’intérêt et de change. L’objectif de cet article est de répondre à vos questions sur le sujet.

Quel est le risque d’entreprise ?

Aujourd’hui, les entreprises sont confrontées à de nombreux risques, à savoir :

A découvrir également : Quels matériaux pour faire une impression 3D ?

  • Evolution rapide de la technologie ;
  • Changement climatique ;
  • Ralentissement économique ;
  • Politiques imprévisibles ;
  • Rupture de la chaine d’approvisionnement ou de distribution ;
  • Fluctuation du cours des matières premières ;
  • Epidémie.

Sans compter le terrorisme, la globalisation, le cybercriminalité, la concurrence accrue, la corruption, les interruptions d’activités et même atteintes à la réputation.

La notion de risque exprime principalement la possibilité d’un éventuel inconvénient, d’un malheur, d’un évènement inconnu, ou d’une incertitude qui pourrait amener l’entreprise à un préjudice. Néanmoins, le risque peut aussi s’avérer être un moyen de gains et une source pour avoir une incidence importante sur la compétitivité, la stratégie, la gouvernance dans les relations avec les parties prenantes ainsi que l’entreprise.

A voir aussi : Comment maitriser le marcher des matières premières ?

Quelles sont les typologies de risques ?

Une entreprise peut confronter l’émergence de risques de plus en plus diversifiés et nombreux. Nous avons identifié et choisi quatre typologies principales de risques, qui sont à notre avis les plus pertinentes :

  • Les risques d’affaires ;
  • Les risques de marché ;
  • Les risques financiers ;
  • Les risques de change.

Les risques d’affaires

Cette catégorie de risques inclut les risques externes et internes de l’entreprise.

Risques externes : les risques externes sont la conséquence de changements démographiques, environnementaux, politiques, socio-économiques, industriels, commerciaux, concurrentiels, etc. Ces risques sont liés au développement des affaires de l’entreprise.

Risques internes : par contre, les risques internes sont liés à la qualité de la gestion de l’entreprise et ils peuvent être la conséquence de mauvaises décisions individuelles ou collectives.

Les risques de marché

Le risque de marché est le risque lié à l’introduction de l’entreprise à une mauvaise évolution des taux d’intérêt, des taux de change, des cours, des actions, et également des prix concernant les matières premières. C’est l’un des risques les plus importants pour une entreprise.

Les risques financiers

Les risques financiers sont principalement liés au marché, au financement des activités de l’entreprise et à l’environnement économique. Notez que le risque financier d’une entreprise augmente selon le coefficient d’endettement. Si ce dernier est grand, l’entreprise pourrait se trouver en difficultés financières.

La gestion des risques de taux d’intérêt et de change

La gestion des risques de taux d’intérêt et de change identifie tout ce qui pourrait tourner mal, l’évaluation de ses risques sera traitée et des stratégies de lutte seront mises en œuvre afin d’y faire face. Les entreprises qui identifient les risques au préalable seront mieux préparées et pourront les traiter d’une façon plus rentable.

La gestion du risque de taux d’intérêt

Le risque de taux d’intérêt est le risque d’effectuer une moins-value sur un titre ou bien de subir un coût supplémentaire. C’est un risque effectif sur une opération de prêt ou d’emprunt.
C’est la variation des taux d’intérêt qui produit ce risque. En mathématiques, on mesure la variabilité soit avec l’écart-type des taux en niveau, soit avec l’écart-type des variations relatives.

Le gestion du risque de change

Le marché des changes est le second marché financier. On détermine les cours de change en fonction d’éléments complexes à anticiper, comme par exemple les différentiels de taux d’intérêt, la stabilité politique, les échanges commerciaux, etc. Cela joue un rôle dans les mouvements erratiques qui sont renforcés ces dernières années avec l’importance des positions spéculatives.

Afin de gérer la volatilité du marché, le risque de change devient un enjeu principal des directions de finances des entreprises. Car entre la date du flux correspondant au règlement et la date de conclusion du contrat, le cours de change des devises va changer, et tout mouvement défavorable pourrait impliquer la rentabilité de l’opération. Voilà ce que l’on définit comme étant le risque de change.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici