Où trouver un PDF sur la gestion des risques de taux d’intérêt et de change ?

0
1717

Pour les investisseurs et les entreprises engagées, que ce soit dans les déplacements logistiques ou dans des financements avec des taux variés, le changement de taux d’intérêt représente toujours un risque pour ces géants du marché international. Retrouvez dans notre article des informations qu’il faut absolument connaître sur le risque de taux pour savoir mieux gérer l’exposition au risque de votre entreprise ou de votre business et investissement.

Qu’est-ce que le risque de taux d’intérêt et de change ?

En général, le risque de taux représente la possibilité d’une influence négative des fluctuations du marché par un investisseur ou une entreprise. Bien-sûr, il peut y avoir d’autres définitions en fonction de l’organisme affecté.

A voir aussi : Comment maitriser le marcher des matières premières ?

Dans le cas d’une entreprise, le risque de taux d’intérêt et de change représente une éventuelle baisse de taux d’intérêt qui viendra pénaliser le rendement, et alors diminuer les sources de financement. Cependant, faites attention à ne pas confondre le risque d’intérêt avec le risque de crédit. Celui-ci peut se manifester via :

  • Une forte baisse des produits financiers dans le cas d’une régression des taux d’intérêt ;
  • Une importante augmentation des charges financières dans le cas d’une hausse des taux d’intérêt.

En ce qui concerne les entreprises les plus endettées, une augmentation importante des taux d’intérêt peut avoir un impact négatif important sur celles-ci, en allant jusqu’à menacer leur rentabilité.

A découvrir également : Comment éviter les effets négatifs des risques de change et de taux ?

Pour gérer de tels changements, l’entreprise va faire appel à des solutions innovantes.

Quelles sont les causes des risques de taux de change et d’intérêt ?

Dans le cas d’une entreprise, ce risque provient en général d’un décalage important entre les emplois et les ressources avec des taux variables. C’est une différence qu’on appelle « Gap de taux ».

Dans le monde de la finance, on peut distinguer les risques de déformation des statistiques de taux en conséquence d’une intervention d’une grande banque centrale, ou alors d’un simple changement du consensus du marché.

Il y a aussi le risque de base qui se manifeste lorsque la différence de prix d’un sous-jacent et de l’un de ses dérivés ne cesse de se creuser sur le marché à long terme. Ainsi, le risque de clause optionnelle se manifeste dans le cas d’une mauvaise gestion des solutions associées aux dettes et aux créances.

Enfin, le risque de révision de taux qui surgit lors d’un renouvellement de conditions, ou alors d’une source de financement.

Pour savoir gérer de tels incidents et se préparer au mieux à ces différentes éventualités, il est tout à fait possible pour l’entreprise de faire des simulations afin d’évaluer ses capacités dans différents cas.

Il est donc possible d’utiliser plusieurs hypothèses concernant la volatilité des taux d’intérêt, et de tester la réactivité au sein de l’entreprise, ainsi que son niveau de choix face aux modèles de développement et aux sources de financement. Dans le cas d’une exploitation basée sur une devise étrangère, il faut suivre l’exposition au risque de change et contrôler l’intégralité des risques financiers de l’entreprise.

Il existe d’ailleurs des PDF, des livres, des encyclopédies, et d’autres moyens de se préparer correctement un tel changement du marché. Il existe des sites internet spécialisés dans la publication de livres en format PDF, que vous pouvez télécharger gratuitement pour bénéficier des conseils de professionnels dans le domaine.

Comment couvrir son entreprise contre les risques de taux ?

Pour éviter le pire lors d’un changement soudain des taux de change et d’intérêt, l’entreprise peut compter sur la commercialisation des produits financiers dérivés.

Ainsi, l’entreprise sera en mesure de transformer le taux d’intérêt variable en un taux fixe, et vice-versa. Cette technique est ce qu’on appelle le « Contrat d’échange de taux d’intérêt ». Avec cette stratégie, l’entreprise peut sauver ses financements grâce à la répartition entre les taux fixes et les taux variables, ce qui fait qu’elle sera capable de réduire son exposition au risque de taux qu’elle aura défini dans sa politique de gestion du risque.

Bien évidemment, ceci n’est en aucun cas une obligation sur l’entreprise. C’est une solution de secours, et libre à vous de l’adopter ou pas. Mais, pour gérer efficacement le risque de taux, l’entreprise doit adopter une approche professionnelle avec des outils de qualité.

En somme, avec un peu de technique et de professionnalisme, une entreprise est en mesure de gérer correctement le risque de taux et de carrément le transformer en un véritable avantage compétitif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici