L’agriculture peut-elle permettre à l’automobile de se renouveler ?

L’agriculture peut-elle permettre à l’automobile de se renouveler ?

Après le plastique, il semblerait que les constructeurs automobiles pour réussir à réduire considérablement la pollution pourraient se tourner vers l’agriculture. Depuis sa création, l’automobile a été conçue par ses constructeurs dans le souci de proposer à sa clientèle un certain confort. Outre le confort, la vitesse a également été au centre de la stratégie des constructeurs automobiles avec la création des gros moteurs toujours plus puissants les uns que les autres. Ce qui a été bien pour l’évolution automobile, ne l’a pas forcément été pour la conservation de la couche d’ozone. Car au fil des années, les voitures ont été véritablement facteur de destructeur de cette couche d’ozone.

Depuis quelques années maintenant, les lignes semblent bouger car les décideurs de ce monde ont décidé de prendre les choses en main en exigeant aux constructeurs automobiles certaines contraintes pour réduire considérablement leur contribution à la pollution de la couche d’ozone avec notamment l’émission de CO2. Pour réduire cette pollution, les constructeurs automobiles se tournent de plus en plus vers des matériaux légers pouvant leur permettre de réduire l’empreinte carbone de leur automobile.

Se tourner vers les biomatériaux est l’une des options qui s’offrent aux constructeurs automobiles qui ne peuvent plus ignorer l’appel du pied fait par les écologistes. Les biomatériaux ou matériaux biosourcés sont conçu à base de fibres végétales et offres de nombreux avantages. Parmi les avantages de ces biomatériaux, on peut citer la légèreté des matériaux qui y sont issus ainsi que leur faible impact sur la pollution de l’atmosphère. Outre ces avantages, on peut également avancer le fait que l’usage des biomatériaux est un levier important pour les agriculteurs.

Avantages des biosourcés pour l’industrie automobile

L’usage des biosourcés dans l’automobile permettrait de réduire considérablement le poids des pièces composant les voitures. En utilisant les biomatériaux, les constructeurs peuvent réduire de 20 à 25% le poids de ces pièces et deviennent parfois une alternative crédible à l’utilisation massive du plastique dans les véhicules.

Utiliser les biomatériaux revient à réduire la destruction de la couche d’ozone grâce notamment à la baisse des émissions de CO2. Il a été démontré qu’un véhicule plus léger est un véhicule qui consomme moins de carburant. Le rejet de CO2 par les automobiles l’est principalement par le rejet dans l’atmosphère de ce gaz. Réduire le poids de la voiture de 100kg équivaut à réduire son émission de CO2 de 10g pour chaque kilomètre.

Utilisez les biomatériaux, comme le Biomat, conçu par APM Planet, permet de réduire l’usage des produits à base de pétrole. N’oublier que le plastique est qui compose 20% des automobile est produit pétrochimique, c’est-à-dire obtenu à partir de la manipulation du pétrole.

granules nafilean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9df97966c48855cd2d4c521e017b27eeKKKKKKKKKKKKKKKK